Shanon et Zantolo (RAKEL TRAXX)

RAKEL TRAXX est l’un des rares groupes de Sleaze à perdurer dans l’hexagone malgré une malédiction à priori tenace concernant le poste de bassiste ! Une dizaine d’années d’existence et un album dans les bacs : dis donc, ça me rappelle ENGRAVED tout ça ! Mais qu’on se rassure, le deuxième album ne devrait pas mettre autant d’années à sortir… Je profite d’une escapade à la cité phocéenne en février histoire de croiser le gang et retrouve Zantolo et Shanon à leur studio de répèt ! Anecdotes difficiles à se remémorer ou à raconter, mais on parle des dates avec SISTER, des accueils des orgas assez what-the fuck?!, des concerts dans le sud, des trajets en slip, de la découverte de l’univers glam, des gangs de Marseille, des reformations de groupes, d’une photo Kodak perdue, des premiers concerts vus… ETC !  (Et n’oublie pas de regarder le clip à la fin !)

247196_649845455042519_610320167_n
Pic de Cyril Caillat
  • … Bonsoir ! (Zantolo)

  • (rires) Bonsoiiiiir ! (Shanon)

  • Raconte-nous une histoire Seb ! J’ai aucun souvenir hein, sérieux suis désolé.

  • Tu te rappelles pas l’Italie ? (Alice)

  • Ah il y a des trucs que je ne peux pas dire (rires)

  • On peut censurer après éventuellement ! (Alicia)

  • Ouais je t’enverrai quelques photos…

  • Ouais ok ! Bon allé on va commencer par un truc récent, votre clip qui est sorti qui est assez fendard, il n’y a pas des petites histoires là-dessus ?

  • Ouais c’était bien sympathique ! Vous avez bien fini, vous ne vous rappelez plus trop comment ça s’est fini à la fin…

  • Non…

  • Non franchement on a bien rigolé, c’était plus une après-midi rigolade et finalement le résultat on en est content. Toi qu’est-ce que t’en retiens ?

  • J’ai dit que non… (rires) Tu as d’autres questions ? Suis gêné il y a du monde dans la salle (rires).

  • Non c’était cool on a fait venir tous les potes dont Helio d’ENGRAVED, qui nous a bien fait marrer avec la bouteille de champagne périmée, qui a boucané tout le monde en la jetant !

  • Ca s’est tourné en une aprem ?

  • Ouais malheureusement en une journée on a fait ça mais il nous aurait fallu vraiment plus de temps pour fignoler ce qu’on voulait faire au niveau du scénario, on a perdu du temps surtout sur la matinée pour la première partie du clip qui se déroule dans le camion, et après on a dû jouer sur le temps qui était un peu court…

  • Il risquait de pleuvoir…

  • Ouais du coup on s’est précipité pour les autres scènes.

    Tournage clip Red'N Hot
    Tournage clip Red’N Hot
  • Moi j’ai failli vous voir à Paris mais je vous ai raté c’était la date avec SISTER…

  • C’est une honte ! Tu sors ! (rires)

  • Eh ouais mais j’étais à l’étranger !

  • C’était quand, quelle année ça ?

  • Je ne sais plus c’était à la Mécanique Ondulatoire…

  • Aaah ouais, c’était sympa ! C’est tout petit mais je me suis cru à Wembley, j’ai levé ma guitare elle s’est rentrée dans le plafond… Peuchère il y a encore la marque ! (rires)

  • Pour tenir à cinq dessus vous en êtes sortis ? (rires)

  • Ouais c’était dur ! D’ailleurs Dom petit message tu ne nous as pas laissé de pizzas, il a tout mangé cet enculé ! (rires)

  • Dom qui fait « On vous a acheté des pizzas ! » – « Oh j’arrive trop cool ! » – « Non mais tu joues ! » – « … » (rires) Et on n’a pas eu de pizzas…

  • … Bisous Dom !

  • Et voilà avec SISTER on a bien rigolé !

  • Bel after en Belgique ! Ouais le chanteur est un peu dégénéré… Mais il est cool !

  • Ouais le mec il te pisse dans un verre il te revient tout content il boit sa pisse. (rires) T’as rien demandé hein t’étais en train de boire ta bière et lui tout seul il se chauffe « Hey les gars regardeeeeez ! » (rires)

  • « Qui fait mieux ?! » (rires)

  • On avait peur qu’il nous la jette dessus mais finalement il a préféré la boire.

  • Vous aviez fait deux dates du coup il y avait Paris et la Belgique ?

  • Et aussi St Etienne, à la Foire…

  • Ouh comment c’était pourri…

  • Ah ! D’habitude on entend toujours le « Thunderbird » pour St Etienne ! Et puis les groupes me disent « Ah mais c’est pas terrible là-bas ! »

  • Ouais c’est petit mais franchement c’est cool ! C’est ce mec qui avait organisé et franchement il est sympa ! Il avait profité de la Foire de St Etienne pour organiser la date.

  • On était entre un stand de fauteuil massant et un stand de …

  • Saucisse ! (rires)

  • Ouais de bouffe !

  • Ouais et alors SISTER maquillé, en plein jour !

  • Ouais ! Mais il faisait froid en plus. On a joué en perf, le sweat… C’était pas trop glam.

    Tour avec SISTER
    Tour avec SISTER
  • Et l’Italie vous y avez joué souvent ?

  • On y est allés quelques fois, mais c’est les organisateurs et l’organisation qui sont un peu difficiles… C’était quand… Au Theater à Milan, le connard d’organisateur qui n’a pas voulu nous payer, qui nous a coupé en plein set on n’a joué que trois morceaux…

  • Pour faire jouer un Dj après nous ! Il nous cassait les couilles « Ouais on est en retard ! »

  • Ouais ils étaient en retard pour la soirée d’après… Il a fallu discuter pendant 2h avant qu’il nous paie !

  • Hey Toulouse, toi tu connais bien Toulouse, tu ne peux pas nous faire jouer ? Comme ça on te racontera des anecdotes ! (rires)

  • Ben depuis que j’en suis partie, niveau glam / hard rock, on se fait un peu chier ! (rires) Après nous on organisait surtout des soirées parce que c’est vrai que les concerts, pendant quatre mois voir plus tu te démènes pour la promo… Encore nous ça va, à la fin j’arrivais à bosser avec la mairie, c’était assez pratique pour payer les cachets des groupes ! Et puis je travaillais avec Titi, de Jata Live, gros fan de KISS et qui a un grand cercle de contacts…

  • J’étais en contact avec lui, il y a un moment il avait arrêté il était déçu… Il y a eu une embrouille avec Terbèche non ? (ndlr : Danny Terbeche, ex-manager des BLACKRAIN)

  • Oh bah oui oui il s’est un peu pris un poing dans la gueule ! Alors quand t’as contribué au fait que la date se passe et tout… Ben là il n’en gère plus.

  • Ouais il l’a mal vécu ça… Ben toute façon c’est un gros con Terbèche. (rires)

  • Ben depuis qu’il est parti ils essaient un peu de remonter le truc mais bon, ça ne prend pas parce qu’ils l’ont tellement mis à l’envers aux organisateurs que…

  • Tu as le public qui suit heureusement mais … Je crois que ça a coincé déjà le jour où ils ont refusé le Hellfest, bon départ pour se faire des amis ça !

  • Et STICKY BOYS vous avez joué avec ? )

  • Ouais, à Bourg en Bresse. Ils nous avaient bien fait rigoler ceux-là… Il y avait aussi PLEASURE ADDICTION …

    Dom de PLEASURE - Pic de Cyril Caillat
    Dom de PLEASURE – Pic de Cyril Caillat
  • Alex s’était fait passer pour le groupe, il était monté sur scène « Bonsoir nous sommes Rakel Traxx ! » (rires)

  • « Euh, sont pas un peu plus bronzés ? » (rires)

  • Puis ils sont plus petits aussi, parce que c’est des géants eux. Ils ont fait pas mal de dates dans la région eux… On est à Marseille c’est eux qui jouent à la Convention du Tattoo ! Hey les gars, restez chez vous ! Faut qu’on défende un peu notre territoire… (rires) Peut-être qu’ils y seront au Barde Atomique… Elle est bien cette salle ?

  • Ouais c’est une bonne salle franchement, pour la périphérie… Parce que les parisiens, les convaincre de passer le périphérique, attention hein !

  • C’est comme le Pacific Rock à Cergy, après on te dit qu’il n’y a plus de RER, donc faut jouer tôt… dans le risque que le dernier qui joue il n’y a plus personne.

  • Puis même le co-voit les gens ne sont pas forcément au courant. Au Barde d’ailleurs ils ont mis en place un espèce de système avec des navettes, quand t’arrives en gare tu les appelles ils viennent te chercher.

  • Ah ouais ?

  • Ouais ! Enfin après moi j’ai fait ça une fois et, pas de bol, la nana n’a vu que mon message à 23h alors, entre temps j’avais rappelé Ju’…

  • Oh ben c’est super, on va leur dire de passer nous prendre ! (rires)

  • Ouais on va faire comme ça.

  • Bon alors sur les dates et les tournées il ne s’est rien passé ? J’y crois pas ! Bon que lui se souvienne pas pourquoi pas…

  • Sur les dates… mmh qu’est-ce qu’il y a eu d’intéressant… Leste avait perdu les clefs du camion, quand on avait joué à Côme, on a été bloqué en Italie et on a dû chercher les clefs pendant toute la soirée.

  • C’est après le concert que vous vous en êtes rendu compte ?

  • Ouais ouais c’était après le concert, on avait joué avec PRETTY BOY FLOYD… Il nous avait demandé les clefs du camion…

  • ET POURQUOI ?

  • Aaaah … je ne sais pas… Je sais que j’ai retrouvé une boucle d’oreille ! (rires)

  • Qui a niqué quoi ? (rires)

  • Personne a niqué rien ! Elles étaient où ces clefs je m’en rappelle plus…

    Live au Volume à Nice - Pic de Ludovic Beyan
    Live au Volume à Nice – Pic de Ludovic Beyan
  • Je m’en souviens pas non plus. Ah il y a aussi la fois où on a joué sur une grosse scène comme au Hellfest au Glam’Attack, et on arrive avec nos petits jacks…

  • On était à dix mètres du bord de la scène, on est restés à jouer au fond « Wohoh les gars ! » on cherchait le public (rires)

  • « Est-ce que le public peut monter sur scène s’il vous plait ? »

  • Salut ! (Strychnine) (ndlr : Arrive dans la salle de répèt)

  • C’est Strychnine, le premier guitariste de RAKEL TRAXX quand on a créé le groupe.

  • Qui a composé « Sex » le meilleur morceau du groupe !

  • Ah ouais c’est le meilleur…

  • Bon on est en pleine interview là !

  • Ah ouais sérieux ? Ah merde désolé !

  • Non non, si t’as des anecdotes à raconter !

  • Ah je ne peux rien dire je ne suis plus dans le groupe ! Quoique… (rires)

  • Un peu d’interaction !

  • T’as pas un peu de papier alu ?

  • Non non pas ce soir ! Demain tu vas prendre cher … Bon ben continuez hein !

  • Ben je ne sais pas ce qu’il y a à rajouter !

  • Ben je ne peux pas me permettre de dire mais j’en connais comme ça fait longtemps qu’on est potes, on en voit des choses avec vous !

  • Ben racontez-moi les gars ! (rires)

  • Si tu veux vraiment savoir les meilleures anecdotes il faut demander aux chauffeurs…

  • Et aux ingé-son, c’est ce qu’on m’a dit ouais !

  • Voilà Cyril il pourra tout te raconter ! Déjà il a de sacrés photos, de quoi nous faire chanter toute notre vie…

    L'Homme de la situation
    L’Homme de la situation
  • Mais Cyril il n’est pas sur Marseille non ?

  • Il est en allant vers Grenoble…

  • Ben tiens ce mec-là comment vous l’avez rencontré ?

  • A un concert à Grenoble. On avait déjà discuté avec lui au concert de PRETTY BOY FLOYD à Lyon et puis après il était venu nous voir à un concert à Grenoble et c’est là qu’on a commencé à sympathiser et après il nous a suivi sur toutes les tournées quoi !

  • C’est notre chauffeur, trésorier, manager… C’est le cerveau ! On lui donne tout ! Les clefs de chez nous, les portefeuilles, la caisse du groupe…

  • La dignité…

  • Boh ça on n’en a pas ! (rires) Et après c’est lui qui fait tout ! C’est une perle !

  • Et là c’est le bassiste des MONKEY BIZNESS.

  • Il aurait été à Marseille on l’aurait pris à la basse. Là on est en train de changer de bassiste. Tiens d’ailleurs t’en penses quoi comme t’étais là hier ? (à Strychnine)

  • Il est bien parce qu’il veut vraiment vous suivre, il est réceptif et veut vraiment apprendre… Il est motivé.

  • C’est l’ancien bassiste de BLAZING WAR MACHINE.

  • Un gars bien malléable… Parfait pour Squal ! (rires) C’est le premier truc qu’il a dit tiens « Ouais il est malléable il est bien. » … VOILA, c’était intéressant hein ?

  • Qu’est-ce qu’il y a eu comme anecdote … Ah à Bourg en Bresse ! Le mec qui s’était endormi …

  • Ouh il y a des belles photos là aussi ! En fait on a niqué les loges, mais gentiment ! Parce qu’on a tout balayé et nettoyé le matin et tout… Et le lendemain il nous envoie un mail, le mec a fait un blocage sur une poubelle… Voilà ça coûte 5€… « Vous avez cassé une poubelle, on ne vous invitera plus jamais chez nous ! » … Et c’était pas nous ! Si on lui avait laissé les loges dans l’état… parce qu’on a dormi dans les loges … Squalade on l’avait appelé, on avait recouvert Squall de salade, et le matin on lui avait balayé la gueule avec les serpillères !

    12735772_1152650364746539_2013125888_n

  • Sur le clip ça m’étonne qu’il n’y ait rien à raconter !

  • Eh bhé non c’était tellement speed le tournage !

  • Boah après il y a une belle scène avec notre Nioux !

  • Ouais c’était à la fin ça j’étais mort de rire ! Imagine quand il me pose sa paume sur le ventre, aaaaah !

  • Ah c’était énorme !

  • Il était vraiment dans son truc ! En fait ils ont tourné la scène ensemble, Zantolo qu’est tout maigre tout fifrelet, avec notre pote Nioux qu’est un golgoth… 183 kg…

  • Qui me prend dans ses bras… En plus il a un rire…

  • Ouais laisse tomber ! Du coup cette vidéo a fait plus de vues que le clip !

  • On la mettra sur le DVD. Qu’est-ce qu’il y a eu d’autre … Ca a toujours été sérieux, enfin moi du moins ! (rires)

  • Non mais lui il a pas besoin de boire pour partir en vrille !

  • Mais en fait ça se passe tellement vite que t’as pas trop le temps de faire le con. Tu as fait la route, tu déballes le matos, tu fais les balances, tu joues, tu picoles, tu recharges, tu pars…

  • C’est plus sur la route en fait !

    ... Sur la route...
    … Sur la route…
  • Jamais de musicien oublié sur l’aire d’autoroute ? Parce que ça j’ai eu aussi comme histoire !

  • On a essayé d’en perdre ! (rires) Non jamais… Ben c’est grâce à Cyril en fait ! Ah c’est où qu’on s’était fait contrôler par les gendarmes, c’était en Belgique ou Suisse ? Il y avait Squall au téléphone qui conduisait, et on lui disait « Oh y a les condés ! » – « Ouais je m’en fous… » (rires) Bon les motards l’ont forcément arrêté à l’aire suivante, et Squall leur a parlé, après ils ont fait « Ah vous êtes musiciens ? » Il leur avait montré la caisse « Ouais regarde ça marche pas et tout… » Le mec lui a fait « Bon je compte que le téléphone. » Non parce qu’on n’avait pas la carte grise du camion ! Ah ça c’est Squall : on part, arrivés à 800 bornes « Ah merde j’ai laissé les papiers du camion à la maison ! » Ouais bon ça faisait gitanos avec le camion et tout !

  • Le camion chargé à bloc qui traîne par terre !

  • Il y avait pas un trajet que vous aviez tous fait en slip ?

  • Ah ouais c’était en allant à St Rambert d’Albon.

  • J’ai fait le trajet à pied sur la bande d’arrêt d’urgence tellement qu’il y avait de l’embouteillage ! Dans le camion le chauffage était cassé, il faisait tellement chaud : tous en calbute dans le camion ! (rires) C’était horrible…

  • Pour aller jouer en Allemagne aussi c’était long, on était passé par la forêt…

  • On avait dû acheter une carte « Bon alors comment ça marche ? » avec nos GPS en panne… Romain il nous fait « Je gère ! », il appelle en Allemagne « Hey we are lost in Germany… » (rires) « Mais vous êtes où ? » En plus il neigeait…

  • Et voilà ! En Suisse et en Allemagne en tout cas on mange bien ! Toujours bien accueillis !

  • On mange bien, on est bien payés, on boit bien…

    1903525_1152650434746532_1985663536_n

  • Comment ça s’est dégoté les dates là-bas ?

  • Bhé la plupart du temps c’est eux qui nous ont contacté ouais. On va essayer de relancer avec la sortie de l’album, ça marche bien c’est tout le temps blindé là-bas ! Tu joues ils ne te connaissent pas et c’est plein !

  • C’est dans la culture ils sont habitués ils sortent voir les concerts ! Marseille il y a un concert, les gens préfèrent aller faire un apéro dans un local de répèt… (rires)

  • On ne se sent pas du tout visés !

  • Non mais il n’y a rien ce soir… Enfin je crois ! Non mais ça ne les intéresse pas, et alors si c’est plus de 5€ c’est trop cher !

  • Ouais sont pas habitués à payer à Marseille.

  • …Boah à Toulouse c’était la même merde !

  • Paris c’est vrai que tu joues c’est presque minimum 10€ les mecs s’en battent les couilles…

  • Ils sont habitués ! Ici non tu ne peux pas, tu viens avec les bières dans le coffre…

  • Tu rentres avec l’alcool dans la salle… tu ne paies pas l’entrée, tu ne te paies pas à boire dans la salle parce que tu as à boire dans ton perf et après tu te plains parce que le bar il ferme ! « Pourquoi ça a fermé ?! C’était bien j’comprends po… » (rires)

  • Tu as acheté le dernier Iphone à 600€, t’as la PS4… « Ah non c’est trop cher 5€ un concert pour voir mes potes… »

  • « Oh file moi une invit ! » C’est comme un album, quand il va sortir « Oh tu me files un CD ? » Oh connaud il nous a coûté j’sais pas combien lâche 10€ ! (rires) Ca c’était mon père il me demande « Et y a pas un lien où on peut télécharger ton album ? » (rires) Woh qu’est-ce que c’est ?! Il avait déjà fait la pochette en photocopie et tout…

  • « T’aurais pas un CD vierge ? » (rires)

  • Il a du trouver un lien parce qu’il ne me l’a pas acheté le CD. Moi j’étais venu pour lui en donner un à la base, quand il m’a parlé de lien j’ai fait « Ah ouais ?! » Sérieux… Après on te dit « Alors combien tu en as vendu ? » – « Beeen… dix. J’en ai donné 800 ! » (rires)

  • Non mais faites la plateforme internet comme je t’ai dit ! Paypal, tu mets ce que tu veux… et voilà, il y a que ça qui marche !

  • …Même les espèces de GoFundMe où tu te fais financer ton album en fait !

  • On en a parlé à un moment de le faire… Le truc c’est que tu as un impératif de temps, tu dois gérer les gens et nous comme on n’est jamais à temps dans quoi que ce soit…

  • C’est pas possible ! Mais je crois que j’avais créé un truc comme ça… Si ça se trouve on a plein de sous dessus ! (rires) 

  • « Je me rappelle plus de mon mot de passe… Boh… »

  • Non mais c’est vraiment ça !

  • Donc si vous voyez une campagne pour Rakel Traxx un jour : ne financez jamais quoi que ce soit ! (rires)

    Live au Volume à Nice, Pic de Ludovic Beyan
    Live au Volume à Nice, Pic de Ludovic Beyan

[…]

  • On n’a jamais joué en Espagne.

  • Pourtant on a cherché.

  • Pourtant c’est des gros fans de heavy, hard rock…

  • Mais ouais mais ils ne défraient pas ! L’Angleterre c’est pareil. Ouais c’est dur la France, l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre… Il y a vraiment que la Suisse, l’Allemagne et la Belgique qui te paient. Ils arrivent au moins à te sortir un défraiement.

  • Bon en France maintenant depuis quelques années t’as pas besoin d’en parler, le mec t’annonce par mail les conditions, ça commence à être un peu mieux…

  • Ouais sauf dans le sud hein…

  • Ouais non mais le sud faudrait le rayer de la carte ! Il y a une époque où c’était toi qui en parle, le mec il est presque vexé que tu lui demandes de l’argent « Pardon on se tape 800 bornes » (rires) mais à la fin on joue gratuit quand même tu vois, c’est juste qu’il ne comprend pas que c’est pour payer l’essence et le péage…

  • Et l’hôtel !

  • Nous on se met zéro dans la poche ! Comme si ouais tu viens normal c’est gratuit, c’est ta vie d’aller jouer dans son bar ! Et ton rêve c’est de jouer dans son bar…

  • Les mecs après pour tes instruments « Ouais y a une place pour stocker les trucs ! »

  • … Entre trois fûts de bière !

  • Ils ne percutent pas que c’est un outil, c’est comme un artisan … Y en a qu’ont des grattes à 3000 ou 4000€ le mec il te stock ça dans un truc en plein soleil ou dans le froid, « Gare ton camion là » mais le truc est à 200km pour décharger… Ils ne réalisent pas trop … En fait le gros problème qu’il y a en France que j’ai vu, c’est que les organisateurs, les vrais qui font des festivals ou sont déjà musicos, ils savent ce que c’est donc ils te préparent le truc. T’as vu quand t’arrives dans une salle comme l’Atelier des Môles ? Les mecs c’est des musicos, ils savent : tout est prêt pour toi, ils t’accueillent. Mais quand c’est des petits bars, les mecs ne savent pas, ils voient un clip sur le net « Ouais c’est bon ça va faire venir du monde ! » et c’est tout ! Ils n’ont pas ce…

  • Puis ils croient que tu vas ramener toi le monde, il n’y a pas de promo…

  • Ouais même si toi t’es content de jouer pour vingt fans, tu t’en fous, sinon tu ne fais pas ça, tu vas de suite travailler à la Banque ! Mais quand c’est ta passion et que t’es bien accueilli : ça te laisse de bons souvenirs !

  • Je vais le prendre pour me remplacer aux interviews… (rires) Tu mettras Zantolo quand il parle ! T’as réussi le casting, super ! Je te prends ! Trop bon, trop efficace ! (rires)

  • Ah mais on a le même parcours, on a eu les mêmes galères… Il n’y a pas de magie. Après t’as des groupes qu’ont eu de la chance, qu’ont un gros producteur avec de l’argent derrière et ça les porte un peu, mais ils ne le vivent pas mieux que nous en fait parce que rien ne leur appartient, ils sont juste tributaires de …

  • Pwoah… « tributaires », il est bien celui-là !

  • … Et à la fin, ça dure un an, deux ans, jusqu’à ce que ça disparaisse. Tu ne fais pas de la musique pour devenir une star […] on s’en fout on fait de la route on y va ! Il y en a beaucoup qui s’achètent un instrument, qui prennent des cours, qui font un groupe, parce qu’ils ont l’espoir de devenir le groupe qu’ils idolâtrent.

  • Ouais puis c’est un kiff de refaire comme tes idoles aussi au début !

  • C’est quand t’as 15 ans !

  • C’est un trip de musicos, quand tu veux perpétrer ce truc de guitar-hero !

  • « Tributaire », « perpétrer »… Pardon ! (rires)

  • Enfin voilà, c’est vrai que dans chaque groupe t’en as toujours un qui fait « Bon voilà ça fait deux ans, on n’a toujours pas percé, moi j’ai ma vie… » et il se range.

  • Moi ce que j’adore c’est les mecs qui changent de zicos parce qu’ils vont avoir un minot !

  • Et puis ceux qui se barrent à l’étranger… à cause de la meuf !

  • Ah ça c’est une sale race ça ! C’est les gens tributaires de leur femme (rires) ça perpètre des splits ! (rires) Ca perpétue pardon !

    13162032_1208811559130419_1592153609_n

  • Et d’ailleurs chez RAKEL ça change souvent de line-up ?

  • Que le bassiste ! (tous en chœur)

  • On change de bassiste à chaque fois qu’on enregistre un album !

  • Quand l’album il sort, tu as la photo du groupe mais c’est pas le même bassiste. Ce qui est rigolo, quand tu te retrouves à signer un autographe, et tu as le bassiste il est con parce qu’il n’y est pas sur la photo (rires) alors l’ancien bassiste il faisait des cornes comme ça sur la tête de l’autre ! Sinon t’as d’autres questions, on a fait le tour non ?

  • Ben j’ai jamais des questions toutes faites, je me suis notée quelques pistes sur des dates que vous avez fait voir s’il y avait des choses à creuser, en fait ça me saoule j’ai pas du tout la « fibre journalistique », et puis quand tu regardes les interviews des webzines, d’ailleurs j’ai lu les vôtres…

  • Rha c’est toujours les mêmes questions, donc toujours les mêmes réponses ! On a l’impression de faire les mêmes interviews en boucle !

  • « Qu’est-ce que ça veut dire Rakel Traxx ? » (rires)

  • J’avais écouté l’interview sur France Inter… Genre le mec ! Attention ! (rires) Je me suis régalé parce qu’à un moment la femme qui faisait l’interview elle dit au mec « Quelle question qu’on ne vous a jamais posé et que vous auriez aimé qu’on vous pose ? » J’ai adoré cette question ! Et le mec attends il a donné une réponse de fou… et du coup c’est vrai qu’il a dit un truc que t’aurais jamais posé cette question c’était excellent !

  • …Mais tu t’en rappelles plus, donc ça sert à rien ! (rires)

  • On ne pourra pas perpétrer cette question originale !

  • Attends mais c’était génial comme question…

  • Bon allé, de quoi tu veux me parler Zantolo ? (rires)

  • Dis-nous, quelle question tu aimerais ?

  • Eh mais c’était pas une perche… Non moi j’en ai pas tu en as toi peut-être ?

  • Non plus…

  • Bon allé on va faire les sujets bateaux mais qu’on ne voit pas forcément dans les interviews, vous êtes tombés comment dans la soupe du glam, les paillettes, les vestes en cuir, les boas ?

  • Putain alors ouais ça c’est intéressant faut que t’enregistres ! (rires) Alors par hasard, j’étais en 5ème je crois et c’était pendant un voyage tu sais que tu fais avec l’école là… On était partis en Ardèche. Et j’étais avec un pote je crois, je devais avoir cinquante balles sur moi et à l’époque dans les Super U tu avais les tourniquets avec les K7 ! Et j’ai dit « Bon je vais faire tourner le tourniquet, je mets mon doigt et sur ce quoi je tombe j’achète l’album ! » et je suis tombé sur « G N’R Lies » des GUNS et du coup on l’a écouté j’ai fait « Putain c’est de la bombe ! » et en rentrant à Marseille j’ai acheté l’ « Appetite » et il y avait à côté le « Shout at the Devil » avec une méchante couverture, j’ai fait « Oh j’achète aussi ! » et voilà ! J’aurais pu tomber sur KASSAV et j’aurai fait du zouc ! (rires) Je planterai ma queue au moins ! Avec du rhum au lieu de boire du whisky ! « Oh le pwochain album il est twès zouké ! » (rires) Après je me suis mis plus dans le metal.

  • Et vous aviez des copains du même genre pour monter un groupe de glam ?

  • Si parce qu’en fait c’est que des potes… Sais plus qui avait lancé le truc…

  • En fait t’avais deux clans à l’époque. T’avais La plate, et nous les Mercedeath (rires)

  • Qu’est-ce que c’est que ce… ?!

  • Les deux gangs de Marseille ! (rires) Et en fait on écoutait chacun du glam de notre côté quoi.

  • C’était deux styles différents. Eux aimaient plus les trucs à la GUNS… Sleaze US, et moi j’étais arrivé avec des trucs plus à la EXTREME, PHANTOM BLUE, ROXX GANG… On était tous des zicos et on s’est dit « Mais oh, on joue dans les barbecues mais jamais on fait de groupes ? Qu’est-ce que c’est ce délire ?! A 20 ans qu’est-ce qu’on fait, on se branle ou quoi ? »

  • Oui aussi… (rires)

  • « On fait un groupe ? Allé c’est parti… »

  • Par contre à 40 on continue hein ! … A faire de la musique ! (rires)

  • C’est vrai que c’est rigolo comment on s’est rencontré hein ! A la base on était montés à La Plate pour se fighter tous.

  • Tu sais quand je me suis levé le lendemain, parce que ce soir-là je n’y étais pas, et que j’ai vu en gros le logo Mercedeath sur La Plate, « Mais on va les crever ces enculéééés ! » (rires)

  • Mais alors qu’est-ce que c’était ces gangs parce que moi ça ne me parle pas du tout !

  • Ben à Marseille on était cons ! Déjà qu’il y avait pas beaucoup de hardos… Il y avait trois gangs : tu avais La Préf, les Mercedeath et La Plate, c’est l’endroit où on squattait ça s’appelait comme ça…

  • C’est quoi qui vous différenciait ? C’était selon ta bande de potes ?

  • Ben déjà au lieu d’être fier de croiser un chevelu et de lui dire « Woah c’est trop cool t’écoutes du hard ! » tu le regardais comme ça… « Je suis mieux looké que toi… » (rires) Après on a grandi on s’est dit « Peut-être qu’on peut parler non ? »

  • Ouais on peut dire ça comme ça ! C’était dur quand même au début il y a eu des frictions !

  • Ouais j’ai vu vos gueules dans les soirées chez Nikki en fait… Je crois que c’est comme ça qu’on a fait le groupe quand Doumé il a dit « Woh les gars allé on fait un groupe ! » donc le lendemain on s’est vus au Local, Doumé a fait une heure dans le groupe, après on a acheté une boîte à rythmes (rires)

    Live au Cabaret Aléatoire de Marseille, 2011. Pic de Sboub
    Live au Cabaret Aléatoire de Marseille, 2011. Pic de Sboub

[…]

  • On a l’accent de Marseille quand on parle ?

  • Oh putain… ! Le « nain’culé ! » (rires)

  • Ca ça ferait un bon blog ! L’abécédaire par région du métaleux ! « Oh putain le clip t’as vu comment ça bourrine ? T’as catané le son que j’ai ? » (rires)

  • Mais c’est quoi ton webzine déjà ? Parce que c’est quoi le concept de cette interview je ne connais pas du tout …

  • Non je ne fais pas du tout de webzine parce que la plupart me font chier en fait et…

  • Alors vas-y, explique nous ! (rires)

  • Ah ça suffit les groupes qui me retournent les questions ! (rires)

  • Parce que nous on a un blog… (ndlr : Et voilà, les mêmes que Les Fils Burroughs !)

  • En fait j’ai fait pas mal d’évènementiel…

  • Est-ce que tu as des anecdotes d’évènementiel ? (rires)

  • NON ! (rires) Je commençais à me faire chier je me suis dit « Ben qu’est-ce que je pourrai faire, j’aime bien les voyages, j’aime bien la zic… bah tiens les groupes en tournée ça mêle un peu les deux, je vais compiler des anecdotes ! » J’ai plein de potes qui me racontaient des trucs barrés, loufoques, ou des grosses galères ! Pour montrer comment ça se passe derrière la scène, en tournée…

  • Et comment t’as trouvé le nom de ton blog alors ?

  • Pourquoi ce nom d’ailleurs ?

  • Pourquoi c’est pas écrit en français ?

(rires)

  • Et ça te plait aussi l’esprit glam ? Enfin glam… C’est plutôt hair metal… Parce que glam c’est plus 70’s à la …

  • THE SWEET, BOWIE, T-REX…

  • Moi je suis une grosse fan autant de glam 70’s à la SLADE, THE SWEET… Même tout ce qui va toucher à des trucs plus punk… Après j’écoute des musiques extrêmes aussi tu vois donc je suis bon public des 50’s à aujourd’hui dans pas mal de genres !

  • Ouais RAKEL c’est plus Sleaze metal…

  • Et est-ce que tu es fan des RAKEL TRAXX ? (rires)

  • J’aime bien ce qu’ils ont sorti ouais, c’est pour ça que je me suis dit « Bah je vais aller les voir tiens ! » (rires)

  • Et est-ce que Shanon tu le trouves beau ? (rires)

  • Ca va y a pire je pense qu’elles ne sont pas beaucoup à lui cracher dessus ! (rires)

  • C’est quand même l’icône du groupe ! Moi je suis dans le groupe pour lui. (rires)

  • Enfoiré va, alors tous les soirs quand tu me disais « Ouais viens à la maison » c’était pas pour moi aah putain… (rires)

    Live au Glam Attack, 2013. Pic de Marie Lawless
    Live au Glam Attack, 2013. Pic de Marie Lawless
  • Ah bah Zantolo comment tu es rentré dans ce groupe tiens ?

  • Ben moi ils m’ont choppé sur un trottoir…

  • (rires) Alors attention ça porte à confusion hein dis comme ça !

  • C’est vrai ! Tu avais ton t-shirt Heineken ce soir-là je crois bien !

  • Moi j’avais des idées, lui il chantait, fallait qu’on mette ça sur quelque chose et une fois « Hey venez j’ai le pc à la maison et tout » je savais que c’était un bon gratteux aussi donc je me suis dit « Allé c’est bon ! »

  • Faudrait les retrouver ces démos aussi !

  • Mais je les aies !

  • Aaah ! Bah on va faire une démo on va les sortir ! (rires)

  • « Bonus Traxx » !

  • On enregistrait dans la sale maison que j’avais au 5 avenue !

  • Ouais et après c’est parti c’est vrai qu’il y a eu plusieurs influences. Bah à la base c’est vrai que c’est toi qu’avait composé pas mal de morceaux, après c’est vrai que Zantolo et Squall ont repris mais eux ont une influence beaucoup plus… donc du coup ça se ressent ! On était plus sur du PRETTY BOY FLOYD, ROXY GANG, TIGERTAILZ… et on est allés vers des trucs lus modernes aussi à la PRIVATE LINE, la vague scandinave…

  • Oui on le voit aux chroniques où c’est souvent similaire à des groupes comme CRASHDIET, HARDCORE SUPERSTAR… (a)

  • C’est la voix qui fait qu’on est plus qualifiés « glam » ! Tu aurais mis une autre voix sur la même musique on aurait pu être metal. Par contre il a un scream de fou c’est clair !

  • Hey j’avais un groupe de black metal moi avant !

  • Ah !

  • Moi j’ai été chanteur dans un groupe de thrash aussi, PIPI……. ! C’était un concept ça ! On avait un drap en backdrop avec une trace de pisse sur le devant (rires) On venait déguisés à tous les concerts, y en a un qui venait en couche culotte sur scène…

  • Ben y en a de l’anecdote quand même !

  • Faut juste s’en rappeler ! Vu que moi j’ai pas de mémoire… (rires)

  • Non ça c’est ma réplique !

  • Pourquoi tu me regardes quand tu dis ça ? C’est Alice, moi c’est ALICE ! (rires) (à Shanon)

    10656404_1152650334746542_1631785992_n

[…]

  • Et alors si RAKEL avait un budget monstrueux pour faire son propre festival, qui est-ce qu’on verrait à l’affiche ?

  • Oh putain, ça dépend qui du groupe choisit !

  • Allé deux groupes chacun !

  • Moi je mettrai que du glam de toute façon…

  • … m’en bat les couilles de leur reformation, MÖTLEY je m’en bats les couilles qu’ils soient morts …

  • Oh arrête non !

  • Ben t’façon MÖTLEY c’est un peu fini …

  • Bon je mettrai PANTERA avec …

  • Ouais c’est un peu fini aussi … (rires)

  • Non mais je fais ressusciter Dimebag Darell exprès !

  • Ah on n’a pas dit qu’on avait des pouvoirs illimités !

  • Ah pas de pouvoirs magiques ? Aah meeerde !

  • C’est le budget qu’est illimité !

  • Non il y a aucun groupe qui me fait bander en fait… Qui j’aimerai voir… BLACK STONE CHERRY à la limite ?

  • Moi je me sentirai bien un petit POISON quand même !

  • Pour la fête ! Ah et ils parlent de reformer SEPULTURA pour les 20 and de « Roots », ça j’aimerai le voir ! Revoir Max Cavalera avec SEPULTURA ça me ferait rêver !

    mlle s

  • Bizarre, personne ne parle de GUNS !

  • Quoi, GUNS ? Ca mais alors les mecs ils passent dans mon salon : j’y vais pas quoi ! (rires) C’est pathétique, moi je les ai vu, j’ai eu de la chance, c’était encore les GUNS …

  • Ouais puis t’entends tellement d’histoires qu’un tel crache sur un autre que… En fait t’y crois pas à cette reformation !

  • Ils jouent ce qu’ils jouaient il y a trente ans en arrière alors qu’ils n’ont plus la fougue, que l’autre il ne sait plus chanter, que c’est tous des gros… J’ai pas envie de les voir je m’en bats les couilles mais d’une force ! Je me rappelle quand j’avais 16 ans que j’avais taillé l’école et que j’étais parti à l’arrache à Paris pour les voir à Vincennes…

  • Ah bah raconte-nous celle-là !

  • Ah tu lui a pas raconté celle où t’as rencontré Slash !

  • Ouais après c’est pas tellement RAKEL c’est plus ma vie… Non c’était à Dijon, j’avais déserté l’armée en plus, pour aller voir SLASH avec le Snakepit pour la tournée du premier album, et je m’étais retrouvé à picoler avec lui dans son car et tout… Et j’avais les cheveux rasés et la barbe, il devait se dire « Mais qu’est-ce qu’il fout ?! » (rires) Mais en plus il y avait un gars qui m’avait pris en photo mais à l’époque ça n’existait pas … Enfin c’était avec un Kodak là, je lui avais fait « Putain envoie moi les photos » ben il ne me les a jamais envoyé cet enculé. (rires)

  • Allé fait ton annonce, que si ce soir il t’entend ! (rires)

  • Mec si tu te reconnais, il attend toujours cette putain de photo Kodak !

  • Enculé de Dijon !

  • Bon j’ai bu une bière avec Slash en 95’ voilà c’était ça qu’il fallait retenir.

  • … Ben moi mon premier concert c’était La Compagnie Créole. (rires)

  • SERIEUX ?!

  • Ah on parlait de zouc tout à l’heure !

  • Moi c’était Jean-Michel JARRE sur les Champs-Elysées, j’avais 3 ans ! Et le premier que j’ai payé moi c’était IGGY POP, en 91’ au Palais des sports, pour Breaking j’sais pas quoi, l’album là, avec les dessins…Tu avais Slash et Duff qui jouaient sur l’album ! Et le mec il a fait le concert à poil tout le long avec son zguègue comme ça là, il est fabuleux ce gars ! Aux gens il leur disait « Mais crachez-moi dessus ! », c’était trop bon, c’est un malade ! J’ai encore le ticket tiens, dessus il simule une branlette !

  • Ben les tickets à l’ancienne étaient quand même plus classe !

  • Ah mais ouais t’étais content ! Je les ai TOUS gardés, tandis que les tickets de maintenant tu ne les gardes pas…

  • Ouais puis même le prix… Quand tu tombes sur les billets de l’époque tu rages, c’est passé de 40 francs à … 40€ !

  • Tiens ALICE COOPER quand ils ont joué en France c’était entre 35 et 45€ le ticket, et on les a vus pour 8€ !

  • C’était au Glam’Attack ! Et au Venice Rock on a vu HANOI ROCKS pour 2€ (rires)

    Live au Magick, 2013. Pic de Xavier Thepaut
    Live au Magick, 2013. Pic de Xavier Thepaut

[…]

Vu la mémoire des RAKEL ou leur capacité à raconter les histoires, je leur ai proposé de prendre contact avec le fameux Cyril qui les gère en tournée ! Quelques jours après, je reçois un listing d’histoires avec un « voilà je pense avoir fait le tour des choses qui peuvent être publiées » ! Voici donc en vrac quelques anecdotes :

« – La deuxième fois que j’ai vu les Rakel Traxx c’était à Lyon en 2009/2010, je ne les connaissais pas encore très bien… Squall est arrivé au concert en ayant oublié la sangle de sa guitare et on en a improvisé une avec la courroie des jumelles que j’avais dans ma voiture (parce que j’observe les animaux pendant mon temps libre !)

– Quand on a fait la première partie de SISTER pour les dates en France, on a commencé par St Etienne… C’était pour une foire de printemps,  les groupes jouaient dehors, il n’y avait pas de scène et le fond de scène était un bus ! Pendant toute l’aprem et la soirée, dès que l’on traversait la salle pour aller aux toilettes, on se faisait arrêter par les visiteurs qui nous demandaient à se prendre en photos avec nous, ou avec leurs gamins … On a été les bêtes de foire ! Tout ça pour finir à 22h parce qu’il ne fallait pas faire trop de bruit … du coup Jamie, le chanteur de SISTER, a défoncé le pied de micro (qui était à Shanon…) parce qu’ils n’ont pu jouer que trois morceaux … ils étaient comme des dingues !

302431_236723669717618_1243887233_n  12746597_1152650424746533_1236498977_n

– Après 3/4 heures de sommeil on a repris la route pour Paris et là, deux pauvres pizza pour 11 mecs en guise de catering, les musiciens ont eu droit à 3 tickets pour des boissons gratuites et le chauffeur de SISTER et moi que dalle ! Les groupes jouaient au sous-sol dans une ancienne cave voutée et Zantolo a défoncé la tête de sa Les Paul !

– Le soir même après le concert, on est partis pour Roeselare en Belgique et impossible de trouver un hôtel … du coup on en a trouvé un à 5h du mat’ sur l’autoroute et quand on est arrivés à la salle ça a été le choc ! Un super accueil, de la bouffe et des boissons à volonté pour tout le monde ! … Et même pour le staff ! Super concert et on a fini en grosse after dans les loges qui avaient accueilli Steven Adler, L.A GUNS … quelque temps avant et là ça été la méga fiesta en chantant des morceaux des Guns et Zantolo s’est improvisé prof de Marseillais pour les mecs de SISTER !

– Deux heures après on repartait sans SISTER pour Lyon … oh putain le retour à la réalité ! Après douze heures de route, le mec du bar à Lyon (que je ne citerai pas) nous a dit qu’il avait fait des pâtes Bolognaise et que pour le groupe il nous faisait moitié prix ! Putain ! On est allés bouffer au Kebab qui était en face de son bar ! Et après il a demandé si le groupe jouait avec des bouchons anti-bruit ?! Si c’était le cas, il obligeait tous les spectateurs a en porter … les bouchons étaient payants, bien-sûr !

12721773_1152650374746538_482143570_n   12735606_1152650451413197_583784137_n

– Une autre fois,  Rakel Traxx jouait à Caen  chez Yvonne et René (rien que le nom aurait dû nous mettre la puce à l’oreille !) et là, la promo avait dû tellement être bien faite que si je ne me trompe pas, on a fait sept entrées payantes ! Et une fois le premier groupe fini, leur potes sont remontés boire un coup avec le groupe et les Rakel ont joué devant trois personnes ! … D’ailleurs Zantolo a dit « C’est la première fois qu’il y a plus de monde sur scène que dans la salle ! »

– Et la plus grosse galère je crois que ça a été en Allemagne. Le vendredi soir on avait joué avec HIGHSCHOOL MOTHERFUCKERS au Magick en Belgique et le samedi on devait être vers Stuttgart en Allemagne. On part de Belgique le samedi en fin de matinée et on s’aperçoit en route que le chargeur de téléphone qui se branche sur l’allume cigare ne marche pas. Shanon a dit « Oh putain les gars il faut garder de la batterie pour le GPS (parce qu’il était sur le téléphone). Et en geeks que les membres du groupe sont, ils surfent sur facebook et sur le net … Et à 2h30 de l’arrivée, plus personne n’avait de batterie… Donc plus de GPS ! Et en pleine forêt noire sur des petites routes dans un pays que tu ne connais pas, c’est la galère ! A un moment on est tombés sur une station-service où on a acheté une carte routière et on s’est démerdé, à l’ancienne, mais quand on est arrivés à proximité de la petite ville où on allait, ce n’était plus marqué sur la carte… Du coup vu que Shanon avait encore de la batterie sur son phone (oui parce qu’avec le sien, tu ne peux pas aller sur le net … il sert juste à téléphoner !) il a appelé la salle et le mec nous a guidé par téléphone, en anglais avec un gros accent allemand ! Résultat des courses, on est arrivés avec je crois 2/3 heures de retard ! Mais ça va, le mec était super cool et il connaissait les galères lui aussi vu que c’était un des roadies du groupe KISSIN’DYNAMITE ! Bref la soirée s’est super bien passée et elle a été super arrosée ! »

Publicités

Pour laisser un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s