Vikarious H. & N. Kapalika (Malhkebre / Sektarism / Necrocosm Prod’)


Haine. Discipline. Dévotion. Catharsis.

MALHKEBRE et SEKTARISM sont deux entités noires, l’une prêchant à travers le black metal, l’autre via des sonorités doomesques dignes d’une marche funèbre ouvrant le chemin vers l’Enfer. Une quinzaine d’années d’activisme dans la scène auront marqué leur frontman, également leader du label NECROCOSM PRODUCTIONS, consacré à la vente et production de musique, d’Arts sombres et extrêmes. Avec Berzerk, nous nous sommes rencontrés en 2007 au détour d’un concert de metal lambda. Les groupes étant particulièrement chiants, mon attention s’est rapidement tournée vers les stands : un en noir annonçant la couleur, « Death is Art ». De très bonnes références dans les bacs en distro, un flyer annonçant la venue d’ARKHON INFAUSTUS sur la ville rose, la discussion est ouverte. Une série de mails échangés par la suite et de coup de pouce donnés ont abouti à une collaboration à long terme depuis avec les Apôtres de l’Ignomie. L’idéologie de ce mouvement ne se prêtant pas forcément au jeu de « raconte-moi tes anecdotes fun ! », on a convenu d’utiliser les récits de Vikarious H. et N. Kapalika, road crew et activistes au sein du label depuis quelques années. J’ai profité d’une descente sur Toulouse et d’une énième soirée pizza / nanar (Death race 2000 au menu !) pour boucler l’entrevue … Allé hop ! Bande-son …

(Crédit photo de couverture : © Aurélien Digard – Mai 2014, Sektarism @ Le Cirque Electrique, Paris)

 

  • Donne-nous un point de départ ! (N. Kapalika)
  • Bah je ne sais pas, une anecdote … Quelque chose de folklorique sur la route, ou sur une date … (Alicia)
  • Qu’est-ce qu’on a fait de vraiment folklorique…(Vicarious H.)
  • Ah il y en a tellement eu ! On n’est pas MÖTLEY CRÜE non plus mais…
  • Oui c’est sûr, ceci étant, du moment où tu fais des dates c’est toujours le bordel. Tu veux peut-être commencer par la tournée ?
  • On peut peut-être commencer par-là ouais
  • 2010 ?
  • La tournée 2010 avec MALHKEBRE et CHRISTICIDE ! Oh putain de grands moments… bon pour moi ça avait commencé de manière « what the fuck ?! » avec un coup de fil à 6h30 du mat’ la veille du départ en me demandant si je voulais y aller car il y a une place qui se libère, donc forcément c’est le genre de trucs que tu ne refuses pas ! (rires) Ca a été une tournée assez improbable, on a fait six dates, la 1ère était en Bretagne
  • L’Arvorig Du fest
  • Voilà ! On a quand même réussi à rencontrer des brasseurs de bière qui vont nous en faire une pour Sektarism, c’est plutôt sympa !
  • C’est là que vous avez choppé le contact alors !
  • Ouais, avec Varg Raven. Non pour nous les choses ont commencé à Lyon, ça a été à peu près calme encore, 2-3 conneries habituelles… non il n’y a pas eu grand-chose à part le grand moment où on a complètement pourri un jardin d’enfants avec des stickers DIAPSIQUIR (rires) je crois que c’était le truc obligé à faire en fait hein. Les choses ont vraiment commencé en Suisse, alors c’était génial, on a débarqué à Zurich, dans une MJC absolument gigantesque et la soirée est partie en couille tout du long ! Il y avait deux groupes totalement médiocres qui ouvraient pour Malhkebre et Christicide, des groupes locaux forcément donc un public venu pour eux, et quand le 2ème eut fini de jouer … à peu près tout le public s’est barré ! Donc Malhkebre et Christicide ont joué au final devant 15-20 personnes. Ça a été une date complètement folle parce que les quinze maniaques qui étaient restés étaient vraiment à fond et ça a été assez violent.

    Malhkebre live
    Malhkebre live
  • Au moins la bonne parole a été prêchée
  • Ouais, pour la petite histoire c’est la 1ère fois que Berzerk a eu l’idée de descendre dans le public pour donner des baffes à droite et à gauche (rires) chose qu’il n’avait jamais fait avant !
  • Le public est en général tellement dévoué…
  • Oui et c’est là qu’on a découvert qu’on avait un public de masochistes (rires)
  • Plus on les tape, plus ils sont contents ! C’est exactement la même chose avec Sektarism, quand il envoie des coups de fouet, après les mecs se mettent à genoux ils sont là « whoaaah putain ! » et ils ne demandent que ça de se prendre des coups !
  • Comme la nana qui s’était pris l’encensoir dans la gueule
  • Tiens d’ailleurs il l’a perdu sur la tournée non ?
  • Ouais en Hollande
  • C’était une espèce de grosse boule mais vraiment un truc en fer assez massif dans lequel il mettait l’encens, et une nana se l’était pris dans la gueule et était venu à la fin du concert genre « oh c’était trop bien votre concert! » (rires)
  • Donc voilà, ce côté violence vis-à-vis du public c’est né à Zurich. Alors je précise qu’on tournait avec Christicide, et que tourner avec Christicide ça veut dire tourner avec une voiture dont le coffre est quasiment rempli de sang de porc et d’ossements humains ! (rires)
  • Bonne odeur garantie en voiture !
  • Et je crois que je n’oublierai jamais la fin du concert avec Malhkebre et Christicide où on se rejoint dans les loges et où A.K. arrive, se met à hurler « Hail Satan ! », prend la table et la jette au plafond !
  • (Rires) (tous)
  • Et là, c’est parti en couille, on a laissé les loges dans un état lamentable … On les a détruites en fait ! On a renversé au moins deux litres de sang de porc dans les loges, des ossements fracassés partout… Enfin c’était le chaos. Je ne sais plus combien on a dû abandonner d’ailleurs sur le cachet pour rembourser… On a dû payer la table quand même…OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Elle était fracassée ? (Anna)
  • Ah ben attends tu vois notre table basse là ?
  • Tu vois A.K en train de le faire ? (rires) C’était assez fabuleux quoi. Le lendemain on est parti en Allemagne, on devait jouer à Berlin donc c’était beaucoup de route, surtout qu’on est parti en retard… On a passé la frontière, là on se doutait qu’il y allait avoir un piège. Perso j’avais pris soin de finir le peu de weed que j’avais avant de passer la frontière et on a bien fait parce qu’on a eu besoin de s’arrêter sur la 1ère aire d’autoroute en Allemagne. Donc faut imaginer une dizaine de metalleux, encapuchonnés, en train de boire leur café derrière une baie vitrée. Et là, on voit une petite voiture de la Polizei qui commence à se pointer au ralenti, les mecs nous regardent et puis s’en vont ! Bon, on finit nos affaires, on monte dans les voitures pour repartir et au moment de sortir, on voit la voiture garée à contre-sens, plein phare allumés, les deux flics qui nous attendent. Donc on a eu le droit à la totale mais heureusement ils n’ont pas fouillé les bagnoles, vu ce que les Christicide se trimballaient, ça aurait pu un peu mal finir je pense !
  • Vous avez eu droit à la fouille anale ?
  • Non on a eu le droit au contrôle des papiers et au contrôle d’alcoolémie, bon heureusement c’était le matin à jeun, ça allait. Par contre ils ont fait aussi un contrôle anti-drogue ! Et ce qu’il faut savoir c’est qu’Armrek, guitariste de Malhkebre, avait à cette époque beaucoup de problèmes de tendinite au bras et il mettait un médicament pour soigner ça, qui contenait je ne sais pas, sûrement un résidu d’opiacé, et ça a réagi au test ! Et évidemment il n’avait pas son ordonnance ! Donc là on a eu droit à un contrôle un peu plus fouillé, il a fallu boire de l’eau pour qu’ils nous fassent un test urinaire sur le parking … sauf qu’on venait juste d’aller pisser ! Donc Armrek lui ça va, il a réussi à sortir quelques gouttes, mais Ardraos, batteur de Christicide, rien ! Donc ils lui ont filé deux litres d’eau à boire et il allait faire des allers-retours dans les buissons pour pisser dans son flacon, mais il n’y arrivait pas et il revenait pour boire … et la comédie ça a duré au moins 1h comme ça !
  • Du coup seulement les conducteurs qui ont été contrôlés ?
  • Ouais c’est ça ! Et donc pas de bol c’est tombé sur Armrek, c’était quasiment celui qui ne prenait pas de drogue et c’est lui qui a réagi positivement au test. Donc ça s’est fini à l’hôpital, puisque juste à côté du commissariat de police il y en avait un.
  • « C’est tout de même bien fait hein ! » (en imitant Benoît Poelvoorde dans C’est arrivé près de chez vous)
  • On parle toujours de la rigueur d’organisation allemande …
  • Ouais voilà ils sont très forts ! Et donc finalement ils nous ont laissé partir et Armrek a eu un espèce de procès-verbal où il est dit qu’il lui est interdit de conduire sur le territoire allemand, en attente d’examen etc… Bref c’est comme ça qu’on a perdu 3h sur le planning, plus quelques heures en route parce qu’on s’est tapé de la pluie, du brouillard, de la neige… On s’est pointé à Berlin avec 3 ou 4h de retard, pour découvrir que l’orga n’avait fait absolument aucune promo, qu’accessoirement c’était le lendemain du Nuclear War Now Fest donc les metalleux étaient tous allés à ce festival et il n’y avait personne qui en avait quoi que ce soit à foutre de nous ! On est arrivé à ce bar et il y avait je crois deux mecs qui attendaient et une demi-douzaine d’allemands, donc le patron et ses potes à lui. De gros gorilles genre skin pas contents nous attendaient de pied ferme sur le parking et ont commencé à nous faire chier parce qu’on était en retard et à nous dire « vous les français, on vous a à l’œil, là on est 4 et on est tous deux fois comme vous, si vous nous faites chier, il y en a quatre autres qui attendent à l’intérieur ! » Donc, AMBIANCE ! (rires) On est resté, finalement ça s’est détendu, les mecs ont été super sympa, passée la première heure où il a fallu briser la glace. Ils nous ont filé beaucoup à bouffer, à boire, on s’est mis la tête avec eux et on a fini par aller dormir chez le patron de la salle, qui autant a été désagréable au début, autant à la fin il nous tenait la jambe, c’était un nounours… Il était limite chiant tellement il était gentil quoi ! Il nous a montré toute sa bibliothèque sur le metal, nous a parlé pendant des heures des gens qu’il a accueilli chez lui… finalement c’était un mec adorable quoi ! On a dormi dans une chambre qui était taguée par tous les musiciens qui étaient venus dormir chez lui, donc on a mis notre petite signature à côté de MELECHESH, ABSU… c’était plutôt fendard !
  • Il me semble qu’il y avait une photo de ça !OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Ouais je prends surtout les photos de tournée, pour illustrer ça donne un bon rendu
  • Après on n’a pas des photos comme HERRSCHAFT avec des rouleaux de PQ sur l’autoroute ou des cuvettes de chiottes autour du cou mais … (rires)
  • Oh j’ai quand même 2-3 photos sympa je vais t’envoyer ça. Donc on est reparti de Berlin le lendemain, on a fait une escale à Hanovre et c’est en y arrivant qu’on s’est rendu compte que la porte du van était cassée et qu’on ne pouvait plus sortir. Mais le truc était blindé, il n’y avait pas de vitres sur le côté, pas moyen de passer par l’intérieur non plus. Il y avait tout le matos des musiciens dedans avec accessoirement nos sacs avec nos affaires de rechange ! Donc ça faisait déjà 48h qu’on marinait dans nos fringues, la seule chose qu’on avait en tête c’était de prendre une douche et se changer et on ne pouvait pas. Christicide ont été assez sympa pour nous prêter leur gel douche (rires) et c’est là qu’on a découvert ce truc absolument ignoble qui n’est pas d’être sale dans des vêtements sales…
  • Mais propre dans des vêtements dégueulasses ! (rires)
  • Tu sais t’es tout propre et tu remets le même slip que tu portes depuis deux jours ! (rires) T’as pas enviiiiiie, t’as pas-en-vie !!
  • Et il n’y avait pas moyen de passer par les sièges avant ?
  • Non ! Même pas.
  • En plus c’est rageant parce que tu sais que les affaires sont à portée de main !
  • Bon tu vas au supermarché du coin sinon et t’achètes au moins 3 slips quoi…
  • Ben non il était 11h du soir il n’y avait pas de supermarchés ouverts, on était vraiment bloqué quoi, comme des cons … comme des clodos en tournée ! (rires) Le clodo tour quoi. Mais comme on était des clodos, ben on avait de l’alcool (rires) parce que ce que j’ai oublié de dire, c’est qu’avec les mecs de Christicide on a volé environ douze litres de bière dans la salle de Zurich en fracturant les frigos du bar… tu sais ces grandes bouteilles de pisse allemande (rires)
  • Le connard-tour !
  • Oui voilà !
  • C’est la bière qui ne te bourre pas mais qui te fait pisser c’est ça ?
  • Oui, t’en bois une, t’en pisses deux !
  • Et c’est là où ils ont gagné leur surnom de Christijuif c’est ça ? (rires)
  • Voilà c’est ça. Donc Zurich on avait piqué une vingtaine de bouteilles de pisse qu’on avait planqué dans nos poches, un peu partout … Et heureusement on a pu se mettre une mine à Hanovre avec la bière qu’il nous restait. Le lendemain on a fait à peu près la moitié des concessionnaires Opel qu’on trouvait entre Hanovre et Rotterdam pour qu’un mec nous répare la porte mais ce n’était pas possible. Donc on en a trouvé un à Rotterdam le jour du concert et puis il a fallu ouvrir le van, donc on a dû se résoudre à prendre un pied de biche et à fracasser la vitre arrière. Donc ça c’était un grand moment de devoir cambrioler notre propre van ! (rires) Shamaanik B., ça lui a quand même fait un pincement au cœur, il tirait la gueule, on lui a laissé le faire parce que c’était sa bagnole, c’était assez dur. Après le concert s’est bien passé sauf qu’on a découvert à la fin qu’il n’y avait pas d’hôtel où dormir, on a du dormir dans la salle. Et les concerts en Hollande c’est super marrant, c’est que ça commence à 9h du soir et ça se termine à 9h du matin ! C’est-à-dire que toute la nuit les groupes et les fans restent dans la salle à boire des bières en écoutant du SLAYER et en hurlant comme des porcs ! (rires)

    Carbreak!
    Carbreak!
  • Et alors comment ça se passe quand t’es un groupe, que tu dois dormir dans une salle comme ça et assurer un minimum la date du lendemain ?
  • Bah tu fais comme tu peux… On s’est dispersé, il y en a 3-4, notamment les batteurs, qui ont dormi sur la scène, je ne sais pas comment ils ont fait pour dormir, je crois que Berzerk a dormi dans les loges, moi, A.K. et Armrek avons dormi dans la cuisine, ce qui devait être le moins sale et le plus silencieux ! Beaucoup moins sale que le fumoir dans lequel les Christicide ont passé la nuit !
  • Ooh …
  • Christicrasse
  • Donc ils ont dormi dans une salle glaciale, saturée d’odeur de tabac et de pétard, il y avait un côté ultra malsain et ils ont fait un gros bad trip ! D’ailleurs le lendemain on a retrouvé le chanteur des Christicide prostré dans le couloir… je crois qu’il n’a pas tenu la nuit dans le fumoir, je ne sais pas ce qui lui est arrivé, je crois qu’il a fait un gros bad. Après il restait une date sur la tournée il y avait Valenciennes, pas grand-chose à dire à part que le mec était un gros connard ! C’était sur une péniche donc un son de merde, on était complètement crevé mais on a tout donné, c’était intense et ça s’est plutôt bien passé ! Et après il a fallu renter à Toulouse donc on a fait Rotterdam – Valenciennes – Paris – Toulouse avec des sacs poubelles scotchés sur la vitre arrière du van ! Ça a été un bon clodo tour, vraiment pas mal !
    2010 Tour
    2010 Tour
    • Bon ben on va voir ce que ça donne pour la Russie hein ça devrait être assez fun aussi !
    • Ouais c’est dommage tu fais l’interview un mois trop tôt !
    • Faudra faire une 2ème partie au retour ! Surtout que bon, heureusement que le tourneur ne lit pas le français, si jamais on met ça sur l’interview, mais …
    • Avec qui ça s’est dégotté ces dates ?
    • C’est un russe qui est programmateur dans la salle dans laquelle on va jouer à Moscou, et si tu veux, j’ai un pote en Russie qui m’a demandé qui nous fait tourner. Je lui dis que c’est untel et il me fait « Non ! Oh putain c’est pas possible, franchement bon courage ! » enfin voilà ce mec a la réputation d’être un alcoolique fini et une fois qu’il est bourré, il n’est plus capable de rien quoi, il est complètement irresponsable et tout… Et bon c’est dur d’aller en tournée là-bas quand même parce que tous les russes essaient de nous en dissuader en nous disant que c’est un connard, on a même reçu des photos de lui complètement à poil en train de mettre sa bite dans l’œil d’un copain bourré
    • Oh nooon…
    • Ah si si si les mecs ils vont su-per-loin !
    • « C’est normal en Russiiiiie ! » (What the Cut épisode spécial Russie) (rires)
    • Et donc j’en ai parlé à mon pote, cette photo est connue elle tourne depuis 10 ans en Russie ! Enfin voilà, je crois que c’est NOMINON qui avait joué là-bas, apparemment le mec était trop bourré il n’a pas pu les accompagner à la gare, il a fallu que ce soit un groupe russe qui les ramène… Voilà, quand tu ne sais pas lire le cyrillique… ça a l’air d’être un plan un peu moyen. En tout cas la salle a l’air super sympa, c’est une sorte de gros complexe de boîte de nuit, tu as des trucs quand même que tu ne trouves pas en France, genre il y a un Foot fetish bar dedans !
    • Heu… pour les fétichistes des pieds, t’as un bar ?
    • Ouais ouais, la nana elle te sert avec ses pieds, elle te fout les pieds dans ton verre…
    • Je pense qu’effectivement il va y avoir encore de l’anecdote !
    • Ouais, et puis le train de nuit entre Moscou et St Pétersbourg je pense que ça va être sympa aussi ! On va connaitre les autorités russes à l’aéroport, on a un visa touristique, on va débarquer avec deux guitares, peut-être même quatre ! Voilà, après je ne sais pas ce qu’on a fait de vraiment, vraiment, con !

      MAHLKEBRE © Sylvain Clapot - Octobre 2014 www.figedansletemps.com
      MAHLKEBRE
      © Sylvain Clapot – Octobre 2014
      http://www.figedansletemps.com
    • Il y a Bordeaux !
    • Ah bah oui, il y a Bordeaux, parlons-en… On n’avait rien à faire là en plus !
    • On était le seul groupe de metal
    • En fait c’était pour fêter les 10 ans de YEAR OF NO LIGHT. Je crois qu’ils avaient carte blanche et ils nous avaient invité. C’était en 2012, du coup on s’était pointé là-bas, c’était un assez gros festival. La tête d’affiche c’était ce groupe de hip-hop je crois, PUPPETMASTAZ, les mecs ils font des marionnettes sur scène…
    • Après il y avait que des groupes de noise, de pop, de hip-hop… C’était super éclectique en fait !
    • Mais quelque part ce n’est pas plus mal, le public peut être surpris en fait ! Comme le concert à la salle de Toulouse qui était complètement alternative… comment elle s’appelait déjà…
    • Ah Mix’Art Myrys !
    • Ouais voilà, tu passais tout au milieu de plein d’installations space avant d’arriver à la salle
    • Oui quand Malhkebre avait ouvert pour MASTER MUSICIANS OF BUKKAKE ! Pareil, affiche schizophrène …
    • C’était assez sympa d’ailleurs ! Tiens justement j’étais devant la scène, pour en revenir à Berzerk qui tape les gens, et il est descendu, s’est barré de scène et en passant par devant, il m’a foutu une grosse mandale dans la gueule, je lui en ai recollé une, il est reparti et tu avais les petits hipters qui étaient là « oh ben il est sympa lui, il frappe son public ! »
    • Mais non il frappe ses roadies c’est encore mieux ! (rires)
    • On s’est bien marré, c’est vrai qu’il y a un genre de décalage avec le public lambda quand tu arrives dans ce genre de lieu qui est assez drôle. Mais ouais, pour en revenir à Bordeaux, c’est vrai qu’on faisait un peu tâche sur l’affiche, d’ailleurs il n’y avait pas énormément de monde devant mais bon. On avait tous une sorte de pass et chaque fois qu’on allait au bar, tu montrais ton pass et t’avais une bière gratuite qui tombait ! On avait pu picoler à l’œil toute la soirée, c’était absolument n’importe quoi, chaque groupe avait des loges individuelles enfin c’était gros quoi !
    • C’était dans un ancien centre de tri postal ! C’était gigantesque ! Le catering était génial, je crois que c’est le meilleur catering que j’ai jamais vu sur un fest… Et puis il y avait le kiné, parlons-en ! (rires)

      SEKTARISM au Sequane Fest VI @ Vassil Asjac - Avril 2014
      SEKTARISM au Sequane Fest VI
      @ Vassil Asjac – Avril 2014
    • Moi je suis arrivé trop tard pour y avoir droit mais lui ouais ! Il y avait une kiné …
    • Une étudiante en médecine qui faisait un stage en kiné sur le festival pour les musiciens et roadies… J’en ai bien profité, j’avais une putain de douleur à la jambe, alors tu t’attends à voir débarquer un gros barbu, le gros Robert masseur-kinésithérapeute…
    • Ah ouais attends il y avait une kiné et lui tout ce qu’il trouve c’est se faire masser la jambe !
    • Donc j’allais pour me faire masser et heu… le gars n’était pas là. Et là je vois une brune, une bombe mais oh putain incroyable, qui arrive et qui me dit « hey tu viens pour le kiné ? » – « Ouais ouais mais il n’est pas là je ne sais pas ce qu’il fait je vais l’attendre » – « ah mais c’est moi en fait ! » (rires) Bon là je me suis dit « bon, ok, c’est cool, ne pas bander, ne pas bander ! » et j’ai pu me faire masser, j’ai piqué la place du chanteur de Puppetmastaz
    • Mais non il est passé derrière ! J’ai voulu y aller et IL m’a piqué ma place ! (rires) J’avais des putains de douleurs aux lombaires à l’époque…
    • Mais ça va tu les as soignées bien à l’alcool à ce fest là
    • Ouais j’ai fini bourré complet ! J’ai failli propager l’ignominie dans le frigo (rires) et personne ne m’a laissé le faire !
    • Oh mais j’attendais que ça !
    • Je suis sûre qu’on aurait pu faire des conneries sur cette date-là encore mais on est resté sage, correct. Oh et quand on était en Espagne, tu sais cette date près de Barcelone là ! C’était affreux quoi ! Le promoteur n’avait fait aucune pub pour cette soirée-là, on était excentré de Barça dans un petit village, il avait regroupé plusieurs dates en fait ! Il n’y avait pas beaucoup de public, on est passé, c’était à chier, les conditions étaient mauvaises puis là ça a commencé à partir en couille dans les loges, plusieurs musiciens de Malhkebre ont commencé à péter un câble, notamment un qui a commencé à jeter les bouteilles de vin dans le plafond … Le pire c’est que le tourneur n’a pris aucune responsabilité, c’était une pauvre nana qu’était là pour l’aider qui a tout pris dans la gueule.
    • C’était celle qui se baladait avec un chinchilla sur l’épaule en laisse là ?
    • Ouais, normal, et on ne parlera pas non plus de son cul énorme moulé dans un legging là…
    • Non, non, il y a des choses qu’on préfère oublier ! (rires)
    • Et du coup, bon mais la pauvre elle avait énormément de bonne volonté quand même. Quand ça a commencé à partir en couille et qu’il y en a qui ont commencé à saloper les loges parce qu’ils n’étaient pas contents, ben elle était vraiment mal parce que c’était elle qui allait tout ramasser… Bon, à grands coups de diplomatie, on a réussi à s’en sortir mais bon, ce jour-là on a failli perdre un peu le contrôle. En même temps c’est assez compliqué parce que Malhkebre et Sektarism sont des expériences qui sont un petit peu cathartiques pour les musiciens et les performers, donc quand tu sors de là c’est difficile de redevenir violent… En fait tu es tellement fatigué que tu ne peux pas… Enfin je ne sais pas pour toi ? C’est quand même assez éprouvant. Donc sur le coup de la colère … Mais ce n’est pas arrivé souvent en fait les gros pétages de plomb.
    • On les pète assez sur scène, du coup c’est vrai qu’en sortant de scène t’es trop crevé pour avoir envie de faire n’importe quoi
    • Voilà c’est vraiment le défouloir. Et puis c’est là aussi où ça se joue. Le but ce n’est pas non plus d’arriver en tournée en grosses rockstars, il y a toujours une concentration particulière avant d’arriver sur scène donc en général les afters… soit on picole entre nous, soit on va pioncer, ça te vide tellement quoi … Bon, vers où on pourrait partir du coup…

      MAHLKEBRE au Black Arts Ceremony III © Sylvain Clapot - Octobre 2014 www.figedansletemps.com
      MAHLKEBRE au Black Arts Ceremony III
      © Sylvain Clapot – Octobre 2014
      http://www.figedansletemps.com
    • Ben moi je voudrais en venir au matos de scène justement, qui est assez fourni et qu’on ne trouve pas… en magasin vu sa particularité ! (rires)
    • Alors voilà il faut savoir qu’il y a énormément d’éléments de scène qui sont achetés en brocante ! On va peut-être décevoir des gens mais on n’a rien volé donc les croix de cimetière, les statues…
    • C’est des trucs d’antiquaires, de brocanteurs …
    • On tourne toujours avec les factures d’ailleurs pour ne pas avoir de soucis, il y a tellement d’histoires débiles ou de profanations de cimetière qu’on n’a pas envie de se faire arrêter inutilement par les flics … Le but c’est de réussir à perdurer sans se faire emmerder par les autorités et on ne s’est jamais fait avoir là-dessus ! Bon, on en a perdu en cours de route, R.I.P le prie-Dieu, ça c’est moi qui l’ai explosé à Paris à la dernière date, le machin a cédé quoi, je m’amusais à me balancer un peu dessus … 
    • Il a explosé quoi ! Mais il était déjà fragile, le truc était tout vermoulu.
    • Bon c’était le prie-Dieu de la grand-mère du batteur, pour la petite anecdote ! Et du coup ce concert c’était vraiment la transe pour moi, j’étais situé sur le plan de scène entre le batteur et le bassiste, je prenais que de la basse et des rythmes, ça met vraiment dans un état second, je me suis balancé sur le truc et ça a cédé à un moment, je me suis retrouvé par terre
    • Le genre de détail involontaire qui rajoute du chaos à la performance et que les gens apprécient. Plus on est violent, plus on part comme ça sur scène et plus les gens aiment.
    • Et alors dans Sektarism, sous les toges on est tout nu ou bien… ?
    • Ahaaaaaah ! (rires)

      Sektarism au Cirque Electrique, Paris. © Aurélien Digard - Mai 2014
      Sektarism au Cirque Electrique, Paris.
      © Aurélien Digard – Mai 2014
    • J’avais eu un ancien écho de Kobal (ancien bassiste de Malhkebre, fondateur de Darvulia et Witchthroat Serpent), qui me disait « oh dis-donc, faut être tout nu là-dessous… et même pas de chaussures» alors je me demandais où ça en était cette histoire de nudité !
    • Ben comment dire, il n’y a pas vraiment de règles, c’est vrai que les musiciens en général… sont à poil ! Moi en général je suis en caleçon.
    • Et toi N. Kapalika ? (rires)
    • Moi je vais laisser planer le mystère ! (rires) On reste léger en dessous on va dire.
    • Pour être honnête je ne sais même pas comment tu peux faire pour garder des trucs dessous, parce que faut savoir que t’es un peu sous cloche, l’ouverture du capuchon est minime t’as un champs de vision d’à peu près 10° devant toi ce qui fait que c’est dur… c’est pour ça que le chanteur ne garde pas vraiment sa capuche aussi. Du coup, il fait très TRES chaud dessous, c’est une chaleur…
    • L’enfer reconstitué ! (rires)
    • Sachant aussi qu’il faut se balader pied nus … donc entre la salle et les loges, à marcher sur des débris de trucs… et puis rester sur ses pieds ou à genoux sur scène pendant 1h Aow !
    • Donc un des prérequis pour faire roadie sur Malhkebre et Sektarism serait le vaccin du tétanos, est-ce qu’il y en a d’autres ? Si quelqu’un devait se « présenter au poste »
    •  Faut avoir un petit côté masochiste, faut laisser tomber certaines règles d’hygiène mais bon ça c’est valable pour tous les groupes en tournée ! C’est vrai que ça a une image assez glamour mais en fait pas du tout, en général une tournée de rock ou de metal c’est du clodo tour souvent. Faut oublier la nourriture, faut oublier le sommeil.
    • Après pour bosser, c’est surtout une question de confiance. Ca fait très longtemps qu’on travaille ensemble maintenant, ça fait… au moins 6 ans pour moi, donc voilà on privilégie toujours les gens qu’on connait le mieux, les gens avec qui on a commencé… c’est presque une histoire de cercle
    • C’est moi qui t’avais présenté d’ailleurs
    • Oui, c’est toi
    • Et toi N. Kapalika, comment t’es rentré chez Necrocosm ? 
    • J’avais rencontré Berzerk à un concert, c’était avant que vous vous connaissiez tous, ça date de 2-3 ans avant… ben c’était Laurent Lignon qui nous a présenté on s’est donc rencontré à un concert de SAMAEL et d’OBITUARY et on a accroché l’un à l’autre en parlant de KAAMOS.
    • Moi c’était pour assurer la sécurité à un des concerts … Je crois que c’était GRAVE DIGGER à l’époque, tu m’avais appelé ce jour-là « hey il y a un concert de heavy metal ce soir au Havana Café, faut faire un peu de sécu, on a besoin de gens, ça te dit ? » Bon bhé ok allons-y ! On a discuté pendant la soirée et puis après de fil en aiguille… on en est arrivé à maintenant.

      MAHLKEBRE au Black Arts Ceremony III © Sylvain Clapot - Octobre 2014 www.figedansletemps.com
      MAHLKEBRE au Black Arts Ceremony III
      © Sylvain Clapot – Octobre 2014
      http://www.figedansletemps.com
    • C’est vrai qu’il y a une histoire de cercle et d’amitié très importante ! On a essayé de faire rentrer des gens dans le cercle, on ne donnera pas de nom mais c’est vrai qu’il y a des gens qui n’ont pas tenu, qui sont partis assez rapidement, qui se faisaient peut-être des idées et qui n’ont pas mesuré le niveau d’exigence qu’il y a par rapport à certaines choses, l’engagement personnel … et qui ont vite baissé les bras, que ce soit par rapport à la tournée ou à certaines difficultés dans la distro… Quand t’as des gens qui veulent vraiment s’impliquer puis qui se rendent compte que c’est casse-couille des après-midis entières à faire des colis pour Battlesk’rs, eh bien ils se démotivent et ils arrêtent, c’est là que ça fait un 1er tri !
    • Evidemment on ne va pas te filer tout de suite les activités intéressantes quand tu rentres
    • Oui je pense qu’on a tous commencé par les colis ! (rires)
    • C’est vrai qu’on a eu des gens qui « se voyaient déjà partir à la guerre avec le bazooka et cie » et qui ont découvert que la vie de caserne c’est avant tout de faire des pompes, du footing et éplucher des patates ! (rires) Ils se sont rendus compte qu’ils n’étaient pas fait pour ça.
    • Et à propos de Necrocosm est-ce qu’il y a des histoires avec les clients ?
    • Pffff oh il y en a toutes les semaines ! (rires) Les clients pète-couilles, ou il y en a au contraire qui sont super sympas … que ça en devient soulant ! Oh non je ne pourrai pas te dire il y en a toutes les semaines.
    • Les stands jamais de problèmes particuliers ?
    • Les stands non, bizarrement ça se passe bien ! En général on a quand même un public…
    • Hé tu te souviens à MARDUK, le mec avec un t-shirt Malhkebre et vous l’avez finalement récupéré
    • Ah oui ça c’était assez drôle ! Un espèce de mec, un déchet complet qui s’est pointé, ils nous a acheté un t-shirt de Malhkebre, il était mais saouuuul ! Et le bonhomme a abandonné son t-shirt sur le canapé… Donc on l’a récupéré et on l’a remis en vente derrière hein ! On est quand même des putes il faut le dire (rires) Non après on est là quand même pour répondre aux exigences du client… mais quand on nous donne l’occasion de rigoler, voilà ! Aaah ce mec aussi… je crois que sur la 1ère partie de THE CNK aux Vents du sud, il y avait un mec bourré ultra relou avec sa casquette, il n’en pouvait plus, il était défoncé… On lui a vendu une dizaine de CDs de noise / metal indus et en repartant, on l’a vu, mais il était vraiment au fond du trou quoi, il était à la station-service en face, prostré entre deux pompes à essence, à se balancer en position fœtale, avec sa pile de CDs par terre …
    • Non et puis on tombe toujours sur des mecs cons ou bourrés à qui on peut vendre n’importe quoi …

      MALHKEBRE au Sathanas in Gloriam Fest (Rotterdam) © FuzzPhoto - Octobre 2009
      MALHKEBRE au Sathanas in Gloriam Fest (Rotterdam)
      © FuzzPhoto – Octobre 2009
    • Ah il y avait aussi ce concert de death sur l’Ile du Ramier, il y avait plein de ballons gonflables au plafond… C’était SPM prod qui organisait et on y tenait un stand
    • Ah pour ABORTED ouais
    • Ouais et pareil un mec bourré venu acheter toute une collection de CDs de grind, le truc qu’on ne vend jamais sur le stand !
    • Ah oui je m’en souviens de la déco « What the Fuck ! » ! C’était une discothèque et ils avaient fait une soirée la veille donc il y avait des ballons, bouées gonflables, des photos géantes avec des plages des caraïbes en fond de scène…
    • Et c’était quel concert où on avait aidé les mecs à ranger la sono, qu’ils avaient ouvert les portes de la boîte de nuit et que du coup on s’était retrouvé avec des gens qui dansaient sur des tubes des années 80’s
    • Ben je me demande si ce n’était pas celui-là… Avec les pétasses qui posaient leurs verres de punch sur les amplis (rires)
    • Mais il y a des bons souvenirs au Ramier, quand on arrivait pour faire la caisse, comme il y avait pas mal de soirées gay dans cette boîte de nuit, il y avait la promot… la PREVENTION VIH pas la promotion (rires)
    • La promotion VIH, yeaaah !
    • J’avais piqué un carton, j’étais reparti avec au moins 150 capotes… il m’a servi… bon voilà tu sortais la capote dans le noir avec la nana pour ne pas voir marqué « réseau gay » (rires) mais c’était assez fendard, et puis après on en a rebalancé dans nos soirées rock’n roll ! Tu te rappelles on avait déguisé Alex en mère Noël et … enfin là on s’éloigne un peu du sujet « Malhkebre » 
    • Satan et les paillettes ! (rires) Sinon j’ai entendu parler d’un fest black metal à Lyon qui était orga dans une salle tenue par des personnes de confession catholique…
    • Aaaah ! Le centre culturel Oecumenique !
    • C’est quand même improbable de foutre un festival de metal extrême là-dedans non ?
    • D’ailleurs cette année, petite parenthèse, il ne le refait pas dans la même salle ! En même temps il a invité DEAD CONGREGATION et DESTRÖYER 666, bon, plus SEKTARISM effectivement ça aurait risqué de coincer un peu chez les curés !

      MALHKEBRE au Sathanas in Gloriam Fest (Rotterdam) © FuzzPhoto - Octobre 2009
      MALHKEBRE au Sathanas in Gloriam Fest (Rotterdam)
      © FuzzPhoto – Octobre 2009
    • En même temps c’est vrai qu’aller jouer dans une salle de curetons avec des banderoles « Satanic Resistance » et « Fuck Humanism, Fuck Socialism » mmh… ouais ils n’ont pas trop aimé je crois ! Ils ont essayé de nous les faire enlever et on leur avait dit carrément « ben dans ce cas-là on ne joue pas ». Pas de tenture, pas de Malhkebre (rires) Ca a bien fait flipper l’orga, et finalement on a réussi à les faire plier et on a mis nos décors de scène malgré tout, plus un discours de Berzerk bien vengeur sur scène, qui n’a pas plus forcément à tout le monde dans la salle mais bon. On avait pas mal de whisky et bières, on avait tout foutu à l’arrière du van qu’on a ouvert sur le parking, et c’était open bar, on a saoulé la gueule à à peu près tout le monde, du coup le bar je ne pense pas qu’il soit rentré dans ses frais à cause de notre bar alternatif sur le parking (rires) histoire de bien les faire chier jusqu’au bout ! Oui, on a bien fait les putes ce soir-là … Tu m’étonnes qu’à la fin des skins aient voulu nous taper…
    • Vous aviez embarqué leurs copines !
    • Non ! C’était elles qui avaient essayé de rentrer de force dans notre bus ! (rires) les espèces de nanas bourrées qui rentrent dans le bus, qui essaient de nous tripoter ou je ne sais pas quoi … Mais c’était puant, ça sentait le guet-apens ! Je suis sûr qu’elles y allaient en service commandé avec les mecs qui arrivent derrière pour foutre la merde avec un prétexte pour nous taper… Ça sentait la vieille arnaque de skin, on a bien fait de se casser d’ailleurs ! C’était assez chaud patate ce soir-là… de toute façon, à chaque fois qu’on va à Lyon ou St Etienne…
    • Bon il me reste 3% de batterie on va passer aux questions d’actualités ! Qu’est-ce qui est à venir ?
    • Alors déjà la première des actualités : Malhkebre et Sektarism vont partir en Russie au mois de juillet, avec deux dates à Moscou et une à St Petersbourg ! Les deux groupes sur les mêmes soirées, ça risque d’être assez éprouvant mais c’est assez excitant, on est encore sur les démarches mais on est confiant. Normalement il y aura une tournée en octobre en compagnie de MALEPESTE et de HETROERZEN qui devrait nous conduire du côté de Tours, Paris, Lyon, Lorient et peut-être en Allemagne ! Après, je manage Malhkebre et Sektarism donc on travaille à trouver pas mal de dates et à essayer de s’exporter toujours plus loin, d’aller à l’étranger.
    • Sur Necrocosm c’est quoi les prochaines sorties annoncées ? Et les récentes ?
    • Là on finit de sortir l’album d’OSCULUM INFAME qui est quasiment sold-out 10 jours après sa sortie, ce qui est très bien ! Donc les prochaines sorties ce seront sûrement les repress en K7, en vinyles et sûrement en CDs, vu comme ça part je pense qu’on va y être obligé. On a aussi de la ré-édition de MONARCH! Mmmmh… peut-être une ré-édition de la tape de WITCHTHROAT SERPENT qui est sold-out aussi.
    • Nouvelle édition, tape verte je crois.
    • Normalement il y aura aussi la grosse boîte de ré-édition de l’intégrale de Sektarism en K7 qui sortira chez Arsenestre, ça va être un objet magnifique et très limité mais ça je ne sais pas où ça en est … Voilà, l’avenir s’annonce bien puisqu’il y a beaucoup de matos de Sektarism déjà enregistré, le 2ème album de Malhkebre qui est bien parti aussi
    • On va se concentrer plus sur les albums de l’Ignominie plutôt que de signer de nouvelles choses, mais aussi sur les alliés de toujours, fiables et avec qui on peut vraiment travailler. On va essayer d’aller toujours plus loin, pour grossir toujours plus et mieux infecter le système.

      OSCULUM INFAME "The Axis of blood" CD Digisleeve http://www.battleskrs.com/
      OSCULUM INFAME « The Axis of blood » CD Digisleeve
      http://www.battleskrs.com/
    • Bon alors après j’ai la traditionnelle question qui tourne autour du chiffre 3, je n’ai pas trop eu le temps d’y réfléchir pour Malhkebre alors je vais faire un truc un peu perso : comme on se réunit souvent pour la soirée nanar, si on devait sélectionner 3 films nanar ?
    • (rires) Je l’attendais ! Je pense que pour le 1er über alles on peut vraiment sortir Toxic Avenger (rires) Après ça va être vraiment selon le goût … Qu’est-ce que tu mettrais en 2nd ?
    • Pffff il y en a tellement…
    • Moi au final j’avais bien aimé Les Clowns tueurs venus d’outre espace
    • Ouais, « des hot dogs et des hélicoptères ! » (rires)
    • Oh il faut forcément citer une abomination quelconque venue de Turquie, l’éternel Turkish Star Wars qui est bien connu ! Il y en a d’autres du même metteur en scène avec le même acteur… Il y a aussi En Büyük Yumruk, une sorte de polar raté avec des screenshots à la James Bond, c’est la-men-table ! Il y a aussi Death warrior , toujours avec les mêmes, une espèce de ninja turc… Ah si je citerai mon coup de cœur personnel, c’est quand même 2019 après la chute de New York, une sorte de merde science-fiction italienne
    • Attends c’est une sorte de Los Angeles 2016?
    • Ouais, mélangé avec du Max Max et je ne sais pas quoi, il y a des rats, des clodos, des mutants, un mec qui baise avec une femme chimpanzée…
    • Celui avec les SDF était pas mal aussi !
    • STREET TRASH!! (rires)
    • La scène de volley avec la bite coupée c’est quand même génial ! (rires)

      Sektarism / Darvulia "S/T" TAPE BOX par Dead Seed Productions. LP version chez Nuclear War Now! Productions
      Sektarism / Darvulia « S/T » TAPE BOX par Dead Seed Productions. LP version chez Nuclear War Now! Productions
    • Allé une 2ème question comme vous êtes deux ! Trois œuvres consacrées au Malin, ou qui pourraient initier à sa « culture », en albums, bouquins, auteurs ou films… ?
    • C’est une très bonne question
    • Dans l’œuvre noire, noire, noire.
    • Si on veut une œuvre noire, pas tant sur le Diable que sur la Mort, faut avoir vu vraiment Le 7ème Sceau de Ingmar Bergman, ça fait un peu tarte à la crème de dire ça mais j’ai l’impression qu’il n’y a pas tant de gens que ça qui sont allés le voir, il est fabuleux. C’est sur une épidémie de peste au Moyen-âge, le rapport avec la mort… très, très beau film, bien filmé, une grande bande-son, de grandes scènes, de grands acteurs. Il est à la fois très noir et très poétique. S’il y a un seul film à voir sur la mort, je pense que c’est celui-là, en matière de cinéma. En musique ça va être chaud …
    • Oui en musique c’est très chaud… On va plutôt parler de littérature et là j’invite tout le monde à relire certains littérateurs français du 19ème, que ce soit Joris-Karl Huysman ou Octave Mirbeau qui ont pondu vraiment des œuvres. Après dans un style différent, pour parler du Diable, je ne peux pas ne pas évoquer « Le Maître et Marguerite » de Mikhaïl Boulgakov qu’est absolument fabuleux ! En gros c’est un roman qui mélange un petit peu les niveaux d’écritures, donc t’as tout à la fois du comique, du tragique et c’est le Diable qui se retrouve en goguette avec ses démons dans le Moscou communiste des années 1920 et où il s’amuse à semer la pagaille mais selon un plan établi qui n’est connu que de lui-même. Non c’est fabuleux, c’est vraiment un ouvrage à lire et c’est une des plus belles œuvres que j’ai jamais lues !
    • Bon je pense qu’on a pas mal de trucs…
    • Et puis il y aura la partie bonus sur la Russie dans un mois (rires)

       Sektarism @ Le Cirque Electrique, Paris  © Aurélien Digard - Mai 2014

      Sektarism @ Le Cirque Electrique, Paris
      © Aurélien Digard – Mai 2014
Publicités

Pour laisser un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s